Vis ma vie de nana au foyer

Ou de chômeuse ou de fille inscrite au Pôle Emploi, comme vous voulez.

Il faut savoir une chose, quand tu te retrouves à la maison du lundi au dimanche. C’est que ton rythme de vie change pas mal, pour ne pas dire littéralement. Il te faut rester vigilant pour ne pas basculer du côté obscur de la force.

Image

Et pour ne pas sombrer dans les « ch’ais paaaaaaaaas quoaaaaaaaaaaaaa faire », il faut réagir vite.

Alors au commencement, fin d’études, j’obtiens mon diplôme en communication. C’était en juillet 2013. Trop bien!

Je décide, avec mon mec, de déménager quasi dans la foulée. A Cannes. Sachant qu’on était à Paris. Sur un coup de tête…

Et rendons-nous à l’évidence. Nous n’allions pas trouver grand chose niveau taf.

Mais que nenni! On est têtu où on l’est pas!

La vie au soleil, les palmiers, la mer turquoise, tout cela était bien loin de la grisaille parisienne, laquelle nous rendait trop lasse.

BREF, ça envoyait du rêve!

L’été passe doucement, je profite pleinement des chaudes journées de la Côte d’Azur en me disant que je commencerai à chercher un boulot à la rentrée de septembre. Logique puisque toutes les boites sont en vacances en été.

Bon, vous vous en doutez bien, tout ne s’est pas passé comme prévu.

Arrivée à la dite rentrée, zéro annonce en vu, et zéro réponses à mes nombreuses candidatures.

Ok, là, je tenais bon. Je réfléchissais à nos projets de déco, je prenais le temps de faire de la peinture, je lisais, j’allais en balade, faire du footing. Ça, c’était en septembre.

Octobre arriva, et là, je commençais à m’ennuyer fermement, dans ma belle maison avec vue sur la mer.

Image

Je n’attendais plus qu’une seule chose. Que mon mec rentre de son taf le soir pour pouvoir parler parler parler …… Oui, mon chat n’ayant pas les facultés de pouvoir entretenir le dialogue avec moi.

Pffffff, je m’empattais. Entre le ménage, les courses et la cuisine. Comment dire? Je voyais ma vie autour de moi, petit à petit, doucement mais sûrement, inéluctablement, tendre vers une véritable vie de Desperate Housewives, mais sans la maison avec pelouse impeccable et le compte en banque bien garni. Parce que là, mon quotidien aurait été tout autre. Virées shopping à tire-larigot, spa, weekends à l’étranger, restaurants et j’en passe. De la rigolade quoi!


Image

Sauf que non.

Image

Alors pour rester dans une dynamique de vie et d’esprit, j’ai commencé à vivre mes journées de façon un peu différente. Je pense que celles qui sont, ou ont été dans la même situation voient de quoi je veux parler. On s’auto-instaure une petite routine, avec des objectifs pour chaque jour et tout et tout.

Image

Donc voilà en quoi mon planning de la semaine consistait.

Réveil à 9 heures grand maximum. Petit dèj’ devant internet. Je lis mes mails, me connecte à Facebook puis fais un tour sur la blogosphère.

S’ensuit une séance de sport d’environ 1 heure. Histoire de garder la forme et de me donner du peps pour la journée.

Je recommande d’ailleurs cette pratique lors de périodes où l’on est à la maison sans avoir grand chose à faire. Le sport permet de renouer avec ses émotions, de se donner des objectifs et de se sentir bien! Yoga, pilates, abdo-fessiers, aérobic… Allez faire un tour sur Youtube, vous trouverez forcément votre bonheur!

Même si on se force un peu au début, cela devient rapidement une nécessité, je vous assure!

Image

Après une bonne douche/maquillage/crèmage/etc, je me bloquais une bonne heure pour aller à la recherche de l’Annonce avec un grand A. Je ratissais le net de droite à gauche, de haut en bas. J’étais devenue une experte en mots clés, moteur de recherches et en flux rss. Je connaissais par cœur les sites clés des annonces, les noms des potentiels employeurs et leurs rubriques de recrutement.

Je créai mes comptes « candidat » avec une frénésie telle que je pouvais compléter mon profil les yeux fermés.

J’étais la fille aux multiples cv.  Un pour le poste de chargée de projet, un autre pour assistante DA, responsable marketing….

Sans succès. Mais je renouvelais quotidiennement cette tâche (sans vous mentir, je regrettais déjà Paris et ses offres d’emploi foisonnantes) sans jamais me décourager (euh pas toujours totalement vrai mais là j’ai envie d’être positive :)).

BREF

Et c’est à cette période là que j’ai décidé de faire…….. Devinez quoi! ……………..Un blog pardi!

Du temps libre, l’envie d’écrire, une énergie et une imagination débordante. C’était le moment.

Image

J’ai un peu hésité au début. Pour trouver le bon titre, le bon ton, la bonne plateforme, les sujets sur lesquels j’allais publier. Mes premiers posts devaient sûrement être un peu maladroits…

Je vois désormais le bon côté des choses. Je prends le temps pour savoir ce que je veux vraiment dans la vie, surtout au niveau professionnel. Je sais que je veux écrire, bosser dans une rédaction ou pour une agence de pub. Mon temps libre, je le rentabilise en me consacrant à mes projets, à faire en sorte que ma vie prenne le tournant que je souhaite profondément.

Et au final, après avoir fais le bilan de cette situation, je me sens chanceuse d’avoir pu prendre du temps pour me recentrer sur mes objectifs.

Alors, gardez cela en tête.Toujours voir le positif, c’est ce qui vous élèvera mentalement et vous donnera l’envie d’avancer et de persévérer.

Publicités

Une réflexion sur “Vis ma vie de nana au foyer

  1. Je me reconnais parfaitement dans ton post, pour des raisons un peu différente, l’arrivée de ma fille, je me suis retrouvée femme au foyer ! Je pensais retrouver facilement du travail, mais les offres en marketing sont tres tres tres rares dans ma région. Alors autant dire que ton article me fait du bien, je ne suis pas la seule, et pas la seule à le vivre de cette manière ^^

    http://seeyourumi.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s